Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : François Giovangigli. Art contemporain.
  • : Blog sur le travail de François Giovangigli, installations, peintures, monuments provisoires. Présentation de tout son travail et de ses dernières recherches sur les an-atomiques et les an-organiques.
  • Contact

Recherche

Archives

/ / /

 12 janvier - 28 février 1991.

Densité est bien le terme qui convient au travail de ce jeune peintre français que l'on a déjà vu par deux fois à Nice à Art Jonction. Densité du sujet, des matériaux, du chromatisme. Comme les artistes de la Trans-avant-garde, François Giovangigli sollicite à grands moyens les archétypes de la création, tout en organisant sa propre originalité au travers d'une théâtralité implacable, rejouant obstinément le moment défini essentiel, celui du passage de la mort à un autre monde.

Deux unités orchestrent donc dans chaque toile une construction inébranlable, bâtie sur des châssis que l'artiste conçoit lui même. Comme dans la tragédie antique (Giovangigli est bien un méditerranéen) , le jeu se déroule en haut, tandis qu'en bas veille le choeur, ou commentateur.

en haut de la toile conçue comme un espace scénique, se joue l'argument, le phantasme, tandis que, base et fondement de chaque oeuvre, un gisant régit le tiers inférieur ou monde sous terrain: celui qu'il nomme son "voyageur", se ballade de toile en toile, le long d'un parcours funéraire qui n'a pourtant rien de funèbre (il croise souvent les jambes), mais témoigne physiquement de cette obsession millénaire dont parle déjà le mythe d'Osiris.

Une telle logique deviendrait sans doute un carcan si l'artiste ne se donnait les moyens de s'en évader par une prolixité visuelle et sensuelle. On y trouve certes nombre d'emprunts à l'art médiéval et africain, mais c'est aussi là que Giovangigli trouve sa voie, au travers de la matière: journal macéré dans de la colle et de l'eau, poudre de granit noir dont il fabrique un ciment serviront de préparation à l'action qui va se dérouler. Tout ce dont il dispose est réquisitionné: "intervenir sur n'importe quelle partie de la toile à n'importe quel moment", dit-il.

Conçue comme un bas relief, l'oeuvre se donne en creux, en bosses, et puis en terre, en sable, et béton dans toute la gamme de couleur sombre du mystère, ou au contraire histoire de choquer, elle éclate en pigments de couleurs primaires.

Plaques de cuivres gravées, se déclinant en monotypes, images de scanners, ferrailles opèrent sans relâche des saignées, multipliant le mystère à l'envie, situant cette oeuvre, entre peinture et sculpture, dans la logique stylistique - ô combien difficile - à un nouvel expressionnisme.

Martine Dassault.

 


Partager cette page

Repost 0
Published by